Faire un don | +237 654876234 | lesourireassociation@yahoo.com | Ngaoundéré, Cameroun

De la citronnelle pour nous guerir

Partager cet article

De son nom scientifique Cymbopogon citratus, ses noms communs sont verveine des Indes, citronnelle de l’Inde, citronnelle de Madagascar, citronnelle de Java, herbe citron, jonc odorant et en anglais lemon grass du fait de ses arômes très proches, cette plante a de nombreuses vertus thérapeutiques et se consomme sous forme de décoctions, infusions, huiles essentielles. Dans les pays tropicaux, elle est souvent plantée aux abords des maisons, afin d’éloigner les insectes et être à portée de mains car très utilisée.

Ses vertus médicinales
Consommée sous forme de décoctions ou d’infusion, elles ont des propriétés :
•    antispasmodiques, toniques digestives et calmantes : traitement des troubles digestifs, intestinaux ; diminution des flatulences et des crampes.
•    Vertus bactéricides, anti-inflammatoires et hypotensives: contre la fièvre et les refroidissements ou les états grippaux.
•    Action sédative sur le système nerveux : contre les insomnies, le stress et l’anxiété.
•    Douleurs dentaires, problèmes cutanés tels que l’acné et la cellulite, aide à la perte de poids (action diurétique).

Sous forme d’huile essentielle,
•    Antidouleurs : calme les douleurs articulaires (arthrite), les rhumatismes.
•    Décontractant musculaire : traitement des entorses, tendinites et élongations.
•    Tonique : en cas d’état fébrile ou de fatigue, y compris mentale.
•    Action répulsive : contre les insectes, et particulièrement, les moustiques.
La citronnelle a donné son nom à d’autres plantes avec lesquelles elle ne doit toutefois pas être confondue : la verveine citronnelle, la mélisse citronnelle et l’aurone citronnelle.
Les parties les plus utilisées sont les feuilles, qui, une fois hachées et distillées, produisent l’huile essentielle qui contient comme principe actif les citrals (65 à 86%), myrcène, géraniol, acide folique, vitamines B1, B5, B6, minéraux. Ce sont les trois premiers composés qui lui donnent l’essentiel de ses propriétés thérapeutiques.
Si d’autres plantes offrent, pour chacune de ces pathologies, les mêmes effets (et parfois à des degrés supérieurs), la citronnelle présente l’avantage de dégager un parfum très agréable
La recherche a donné des résultats très prometteurs en matière de prévention de certains cancers, particulièrement du côlon, du tube digestif, du poumon, du foie et de la peau.

Préparation :
L’infusion de citronnelle se prépare avec 15 g de feuilles fraîches pour 1 l d’eau. Trois tasses par jour peuvent être ingérées, pour lutter contre les états grippaux. Une tasse suffit, après le repas, pour faciliter la digestion ou favoriser l’endormissement.
En décoction, la citronnelle peut être dissoute dans l’eau du bain ou utilisée en friction, pour lutter contre les états fébriles ou la fatigue mentale. Elle est aussi stimulante et revitalisante, en bain de pieds.
En faisant macérer 2 poignées de rhizomes (partie de la « tige ») et 2 poignées de feuilles, durant une semaine, dans 1 l de rhum, puis en filtrant, on obtient une lotion à utiliser en friction contre les moustiques.
L’huile essentielle de citronnelle doit être diluée dans de l’huile (amande, argan, olive) pour être utilisée en massage contre les rhumatismes, les douleurs articulaires, les tendinites ou les entorses. Si elle peut être appliquée pure sur les irritations cutanées, il est conseillé de la diluer pour les peaux sensibles.
Tout de même, il faut savoir que les feuilles de citronnelle contiennent des microfilaments, susceptibles de causer des lésions dans les voies digestives. Pour cette raison, il est essentiel de bien filtrer les préparations, les infusions ou les décoctions, destinées à un usage interne. L’huile essentielle, quant à elle, ne doit pas faire l’objet d’une utilisation interne sans avis médical. La citronnelle, bien que plante naturelle utilisée comme plante médicinale, est déconseillée aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 3 ans.
Faire attention au développement potentiel des allergies cutanées.

Scroll to top